Travaux de peinture : conseils pratiques

peinture cPlusieurs étapes préparatoires sont nécessaires avant d’entreprendre des travaux de peinture sur mur ou plafond. Le présent guide propose des conseils pratiques pour réussir son chantier en toute simplicité.

Préparer le subjectile

Avant tout, il convient de préparer le support. Celui-ci doit être exempt de toute salissure ou poussière pour recevoir la sous-couche de peinture. Il faut donc poncer et laver le support pour que la peinture y adhère parfaitement. Côté sécurité, les caches de prises doivent être protégées pour éviter les courts-circuits. Par ailleurs, certains produits de peinture contiennent des produits toxiques. Il est donc nécessaire de porter des lunettes, un masque et des gants de protection lors de l’opération. S’il s’agit d’un support utilisant du placo neuf ou plâtre neuf, il est conseillé de le dépoussiérer et d’y appliquer également une sous-couche. Un support en béton ou en ciment brut nécessite un lessivage à l’aide d’un shampoing acide avant d’y appliquer une sous-couche en acrylique.

Diagnostiquer l’humidité du support

Un support humide ne peut en aucun cas recevoir une couche de peinture. Ainsi, la prochaine étape consiste à déterminer le taux d’humidité du support. Il suffit d’y poser une feuille d’aluminium adhésive pendant 48 heures. Si la face visible de cette dernière fait apparaître des gouttelettes, cela explique que l’humidité vient de l’intérieur de la pièce et non du support à peindre. Dans le cas contraire, c’est-à-dire que les gouttelettes viennent de la face cachée de la feuille d’aluminium, il faudra traiter le mur ou le plafond avec des produits hydrofuges, des peintures anti-salpêtre ou anti-humidité.

Déterminer les paramètres d’adhésivité

Après le traitement de l’humidité du support, il faut maintenant déterminer la bonne adhérence de la peinture. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un chiffon classique de couleur différente que celle du mur ou du plafond peint en le frottant sur celui-ci. Si la peinture s’accroche sur le chiffon, il faudra utiliser un fixateur de fond pour faciliter la bonne adhérence du support aux prochaines couches de peinture définitive. Si la surface présente un aspect graisseux, il convient de la lessiver à l’aide d’un détergent doux et de l’eau. Un parfait rendu de peinture dépend également de la température de la pièce. L’idéal serait de peindre sous une température entre 5 et 25 °C.

Bien choisir ses outils

outils peintureUn bon rendu ne s’obtient qu’avec de bons outils. C’est pourquoi les professionnels recommandent généralement des pinceaux ou rouleaux en laine ou en soie pour les peintures Glycéro. Pour les peintures mates, satinées, brillantes et anti-gouttes, l’on utilise des rouleaux à poils ras. Les pinceaux coudés, quant à eux, sont parfaits pour faciliter la peinture des zones difficiles d’accès comme les radiateurs.
Retrouvez toutes les fiches pratiques sur www.peinture-professionnelle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.