Toiture-terrasse en bois : quelle membrane d’étanchéité choisir ?

Quand on veut se faire construire un toit terrasse, de nombreux matériaux sont disponibles sur le marché. Si certains sont faits de dallage en béton, d’autres utilisent le gravier en guise de couverture. Puis, il y a aussi le bois. Celle-ci dispose de ses avantages, mais aussi de ses inconvénients. Peu coûteuse, le bois reste néanmoins délicat et réagit très vite à l’humidité. Si vous décidez d’investir dans une toiture terrasse en bois, il faudra ainsi faire attention à son étanchéité. En quoi cela est-il important ? Quelles sont les différentes méthodes pour garantir l’étanchéité de sa terrasse en bois ? Nous en parlons.

Quels sont les facteurs à considérer en ce qui est de l’étanchéité de sa structure ?

Il n’existe pas de critères proprement dit en ce qui est de l’étanchéité d’une toiture. Pour ce faire, de nombreux points devront être pris en compte telles que les spécificités de celles-ci, le climat qui règne dans un emplacement déterminé puis l’usage final de la toiture.

Avant de parler d’étanchéité, il faut, en effet, tenir compte de la pente du toit. Si la pente de votre maison fait 5 %, vous n’aurez pas besoin d’une couverture performante. A l’inverse, pour une pente égale à 2 % qui est le minimum recommandé par un zingueur à Toulouse pour une toiture en bois, l’étanchéité devra être votre priorité. Cela dépend, en grande partie, de la vitesse à laquelle l’eau de pluie est évacuée de votre toit.

A ce titre, la pluie n’est pas le seul élément externe qui agresse une toiture. A celle-ci viendra s’ajouter le vent ou encore la neige. Il convient, dans ce cas, de faire un calcul sur la résistance maximale de votre étanchéité. Si vous voulez vous établir dans une région montagneuse, votre demeure devra avoir une résistance d’au moins 12 kilos. C’est très important.

En dernier lieu, il faudra définir à l’avance ce que vous allez en faire. Voulez-vous que la toiture soit accessible à pieds ou non ? Dans ce cas, on cherchera également à consolider sa résistance et à ajouter une plus grande épaisseur de matériau (entre 4 ou 5 mm). Ce n’est qu’ainsi qu’elle pourra tenir bon face aux chocs éventuels.

Quelles membranes d’étanchéité privilégier pour une toiture en bois ?

Dans le cas d’une toiture terrasse en bois, vous devrez choisir entre deux sortes de membranes.

La première concerne le bitume qui est usuellement utilisé dans le cas de toits terrasses. Pour information, c’est un produit dérivé du pétrole qui a la particularité d’être souple et imperméable. Son coût avoisine les 15 et 45 euros par mètre carré. A l’inverse de la toiture en béton qui admet une dépose directe du bitume, avec une toiture en bois, on cherchera plutôt à le mélanger avec de l’élastomère. Le professionnel se servira alors de la technique de soudage qui est une technique d’application à chaud.

Le cas échéant, vous pouvez également vous orienter vers une étanchéité synthétique. La membrane sera, dans ce cas, soit de l’EPDM soit du PVC. L’EPDM est un matériau issu de la vulcanisation du caoutchouc. Il permet une résistance jusqu’à 5 fois plus élevée que celle des élastomères classiques. Quant à sa longévité, elle est généralement supérieure à 50 ans. La bâche EPDM est, en quelques sortes, la matière par excellence aujourd’hui pour garantir l’étanchéité d’une toiture terrasse, qu’elle soit ou non faite en bois. Cela justifie son prix qui est de 60 euros en moyenne par mètre carré.

Après l’EPDM, vous avez aussi un troisième choix qui est le PVC. La particularité de cette membrane, c’est qu’elle jouit d’un renforcement par armature qui est constitué soit de voile de verre soit de fibre de polyester. Comparée à l’EPDM, elle est très accessible en termes de prix. Il vous suffira, en effet, de débourser une vingtaine d’euros par mètre carré à étanchéifier. L’avantage de cette solution, c’est qu’elle admet une grande surface à couvrir. Le revers de la médaille est quant à lui sa grande sensibilité aux ultraviolets solaires.

Comment mettre en place la membrane d’étanchéité de sa toiture terrasse en bois ?

Le professionnel variera ses techniques, selon le fait que la toiture soit ou non isolée. Bien sûr, dans le cas d’un entrepôt ou d’un garage, cette isolation est facultative, ce qui ne sera pas le cas d’une pièce de vie à savoir une cuisine ou une chambre à coucher. Dans les deux situations, il est impératif que le pare-vapeur et la membrane se joignent au niveau de l’acrotère. Autrement, vous aurez une étanchéité défaillante.

Par ailleurs, la réalisation de l’étanchéité d’une toiture bois peut être laborieuse voire très complexe. Il est ainsi conseillé de bénéficier des services d’un zingueur couvreur ou d’un charpentier couvreur pour effectuer ce genre de travaux techniques.

Source image: pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.