À quelle fréquence changer son drap-housse et son alèse ?

Pour des raisons d’hygiène, il s’avère indispensable de renouveler sa literie assez souvent. Une telle ligne de conduite garantit une qualité optimale du sommeil. Néanmoins, la fréquence à laquelle il faut remplacer un élément de la literie change d’une pièce à l’autre. Cet article donne ainsi les détails quant à la fréquence idéale de changement de l’alèse et de la housse de lit. Gros plans !

Quand changer son alèse de lit ?

Les avis matelas emma original révèlent qu’un matelas de la marque peut durer 10 ans. Tous les matelas ne bénéficient toutefois pas d’une telle durée de vie. De par leur qualité, certains peuvent en effet s’user plus rapidement. Pour profiter de votre matelas le plus longtemps possible, pensez à changer l’alèse fréquemment. Rappelons qu’il s’agit d’un dispositif absorbant qui assure la protection du matelas contre l’humidité mais aussi contre les salissures.

Un modèle imperméable peut tenir jusqu’à un mois. En revanche, un modèle absorbant (en coton molletonné ou en tissu bouclette) doit être changé après une semaine d’utilisation. En effet, censé absorber la transpiration et autres liquides secrétées par le corps durant le sommeil, ce second devient très vite un terreau idéal pour les acariens, bactéries et autres microbes. L’utilisateur s’expose alors à des risques élevés liés à l’asthme ou autres infections respiratoires. Autre type d’alèse : le modèle jetable qui, comme son nom le laisse supposer, est à usage unique. Il est impératif de le changer, même s’il n’est pas souillé. Le simple fait qu’il soit placé sous le drap ne lui confère en rien une durée de vie supplémentaire.

Afin de préserver au mieux ses propriétés, il est également recommandé de laver l’alèse après chaque utilisation. Une opération qui doit être faite en fonction du matériau de conception. Ainsi, une alèse 100 % coton peut passer à la machine à laver à une température d’environ 95 °C, et par la suite au sèche-linge. Dans le cas d’une alèse imperméable, souvent faite de coton et de matières synthétiques, la température de lavage ne devrait pas excéder les 60 °C. Le séchage devra se faire à l’air libre.

Qu’en est-il de la housse de lit ?

Connue aussi sous les appellations coutil ou drap-housse, la housse de protection n’est autre que le tissu couvrant le matelas visible. Véritable garant du confort de l’utilisateur, elle doit être changée au moins une fois par semaine. L’idée est d’éviter les risques liés aux allergies et aux irritations cutanées. En effet, ce linge de lit n’est pas épargné par la transpiration et autres sécrétions. Bien entendu, il est possible de l’utiliser jusqu’à 15 jours, à condition de prendre une douche le soir avant d’aller se coucher.

La fréquence de changement d’une housse de lit dépend aussi du matériau de fabrication. Il est par exemple conseillé de s’y prendre tous les trois jours, dans le cas d’une housse en polyester. En plus d’accumuler les sécrétions nocturnes, elle limite la respirabilité du matelas. Le confort du dormeur sera alors inéluctablement entamé.

Une housse en coton favorise, quant à elle, une bonne ventilation du matelas. Il est tout à fait possible de l’utiliser une semaine durant, sans trop de concession sur le confort. La même fréquence correspond aussi à une housse en élasthanne, pour peu que le dormeur ne transpire pas excessivement. Enfin, une housse en lyocell (fibres d’eucalyptus) peut tenir bien au-delà de la barre d’une semaine. Très recommandée pour les tout-petits, cette parure de lit se révèle très douce et respirante. Elle est à même de réguler la température corporelle.

En conclusion, il n’y a pas de fréquence bien précise, quant au changement de l’alèse et de la housse de lit. Elle dépend de plusieurs facteurs, dont le matériau de conception et le mode d’utilisation. Reste à s’atteler au lavage dans les règles de l’art, afin de garantir à ces éléments de literie une durée de vie maximale.

Source image : pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.